Accueil

L’actualité des recherches de l’équipe archéologique d’El-Deir, une micro-oasis dans la Grande Oasis de Kharga (Égypte)

Directrice: Gaëlle Tallet, Université de Limoges

dsc_0709

Les oasis du désert occidental égyptien sont géographiquement et culturellement liées à la Vallée du Nil et au Delta égyptien, tout en offrant, à la périphérie du territoire de l’Égypte pharaonique, un faciès spécifique et distinct des autres régions du pays. Malgré l’isolement de leur environnement et les difficultés matérielles d’accès qu’elles présentent, ces oasis, peuplées depuis la préhistoire, ont très tôt suscité l’intérêt des Égyptiens, qui en ont décelé les avantages économiques (agricoles et commerciaux) et stratégiques. De ce fait, elles ont toujours été un lieu de carrefour et d’interface, aux marges de l’Égypte et aux portes de l’Afrique.
Le projet de l’équipe archéologique d’El-Deir s’articule autour de cette double caractéristique de l’oasis de Kharga, qui nous semble refléter une double vocation de l’oasis, perçue dès l’Antiquité: une vocation agricole, qui soulève des questionnements importants sur l’histoire de la colonisation de l’espace oasien, liée essentiellement à la problématique de l’accès aux ressources en eau; et une vocation de carrefour de production et d’échanges, à la croisée des grandes routes caravanières du désert occidental. Le rôle imparti à l’oasis par les dirigeants successifs de l’Egypte, de l’époque perse à l’époque byzantine, sera questionné à travers la prospection du site d’El-Deir, point névralgique situé au Nord de l’oasis.

El-Deir: a micro-oasis within the Great Oasis

The oases of the western Egyptian desert are, from a geographical and cultural standpoint, linked with the Nile Valley and the Egyptian Delta. Being located at the borders of pharaonic Egypt, they present nevertheless a distinct and specific aspect, compared with other regions of the country. In spite of their isolation and their difficult access, these oases, peopled since prehistory, have very early met the interest of the ancient Egyptians, who have detected their economic and strategic potentialities. As a result, they have always been a meeting point, at the borders of Egypt and at the doors of Africa. The El-Deir archeological team’s project is built on this twofold characteristic of Kharga oasis, which seems to echo a twofold vocation of the oasis, that was already perceived in the Antiquity: an agricultural vocation, which raises important questions on the history of the colonization of the oasian space, related to the general problem of the access to water; an economic vocation, that of production and exchanges, at the meeting point of the the caravan highways of the western desert.
The role devoted to the oasis by the different leaders of Egypt, from the Persian age to the Byzantine Age, will be investigated through a survey of the site of El-Deir, a capital point at the North of the oasis.